Archives de catégorie : Prix 2015

ll s’agit des personnes primées en 2015.

élyge

Biographie

Belge, Anne Marie Basic est la PDG du cabinet de conseil en Management élyge qu’elle a fondé. Ce cabinet accompagne les leaders dans le développement de leurs affaires. Elle écrit aussi des livres et dispose aussi de sa propre maison d’édition au même nom.

« Faire grandir les Hommes pour faire grandir les organisations », telle est la devise de ce cabinet. Cette structure à différentes actions :

  • Développer les compétences des dirigeants, affiner leur posture managériale, –
  • Réaliser la mission, la vision, l’ambition,
  • Energiser les équipes de Direction, les évaluer, les aligner sur la vision,
  • Offrir un support à la décision, orienter les choix stratégiques,
  • Challenger et fluidifier l’organisation,
  • Mener à bien des projets de développement stratégique.

Anne Marie est aussi en charge du développement et de la promotion du vignoble de Sainte-Luchaïre au Luxembourg et en Belgique. Le vignoble est situé en Minervois. Dans son roman, le mystère de Sainte Luchaire, elle nous délivre le secret d’Aude, brulée à Minerve en 1210 au moment des troubles contre les cathares !

Anne-Marie Basic collabore régulièrement aux revues littéraires, dont «  Écrire Magazine »

Bibliographie

Les leçons de l’eau, le bon sens de l’eau au service des P.M.E., essai, Luc Pire, 2002

Le Mur des Belges, roman philosophique, Editions élyge, 2009

Le mystère de Sainte Luchaire , roman philosophique, Editions élyge, 2009 (voir ce livre sur la liste des livres nominés, cliquez ici)

 

Yves MUR

yves mur

 

BIOGRAPHIE

Article paru dans L’Indépendant du 2 mai 2015

 » Je suis toujours vêtu, depuis ma plus tendre enfance / De ce hâle sur moi posé comme une peau, / Dans l’océan d’azur le jour de ma naissance / Par le ciel occitan penché sur mon berceau » (Ballade… occitane, Yves Mur, Plume muscat, Les Éditions du Bord du Lot).

Yves Mur est né à Bessan, dans l’Hérault. Cet occitan de cœur, enraciné à sa région vit aujourd’hui à Argeliers en Pays Minervois où il trouve l’inspiration poétique qui guide sa plume depuis quatre ans. Ses œuvres touchent la sensibilité et l’imagination par leurs qualités esthétiques, par la force suggestive des images, le rythme et la musicalité des mots. Yves Mur est membre de l’association Poésie-Terpsichore qui œuvre pour la promotion de la poésie, la création d’un lien entre les poètes ou amis de la poésie, l’édition de publications mensuelles et la participation à la vie culturelle de la région en faveur de la langue française et de la francophonie.

Un poète maintes fois récompensé

Après la publication d’un premier recueil de poésie intitulé  » Ballade… Occitane  » Yves Mur a publié  » Cépages d’ambre « .

Depuis plusieurs années, Yves Mur a remporté de nombreux Prix de poésie :

  • 1er prix dans la section néoclassique, à l’occasion du concours  » Los Trobadors  » en 2014
  • Grand Prix de la ville de Boujan sur Libron pour l’ensemble de ses œuvres en poésie fixe, classique et néoclassique
  • 1er  Prix au concours de poésie  » Charles Trenet « 
  • 1er au concours de poésie 2015 organisé par le  » Club 40 de Frontignan « 
  • 1er Prix Europoésie de Vitry-sur-Seine en 2014 et diplôme d’honneur en 2015
  • 1er Prix dans la catégorie sonnet au Grand Prix Littéraire Philémon à Toulouse
  • 1er Prix à ARRAS
  • 1er Prix EUROPOESIE PARIS
  • 1er Prix AIX en PROVENCE
  • primé aux MILLE-POETES en Méditerranée
  • à LAMALOU, FABREGUE
  • à PALAVAS LES FLOTS
  • à FRONTIGNAN
  • chez TERPSICHORE
  • Grand Prix à PERPIGNAN
  • Grand Prix à VALROS

Quelques mots sur notre poète émanant de Philippe Lemoine, Président des Mille-Poètes en Méditerranée :

Préface du recueil  » Cépage d’ambre « 

 » Membre éminent de la Société des Poètes Français et des Mille Poètes en Méditerranée, lauréat de nombreux prix de poésie aux quatre coins de l’hexagone, de Pierre de Ronsard à André Chénier, de Théophile Gauthier à Germain Nouveau, Yves Mur perpétue, pérennise et renouvelle la tradition des lettres classiques françaises.

Cet amour des « belles lettres » socle de notre culture, le poète nous en fait confidence, avec humilité : « Lamartine, Rimbaud, Charles Cros ou Samain Habitent mon esprit, tiennent toujours la main d’une plume enivrant mon cœur de leurs offrandes. »

Yves Mur est entré en poésie comme d’autres entrent en religion, son écriture poétique faite de travail et d’exigences s’apparente à la quête du Graal. « De la musique avant toute chose. » (P. Verlaine), il jongle avec les mots et les sonorités, multiplie les métaphores et réinvente l’existant d’images inédites…

Cette quête d’absolu enrichit son vocabulaire ; son verbe est fort, ses intonations mélodiques, la signifiance trouve corps dans le phrasé.

Rythmés, ciselés, ses vers s’harmonisent l’un à l’autre naturellement, comme des évidences dont le lecteur s’émerveille.

Mais le beau n’est pas une fin en soi pour le poète, il en est un moyen, une forme d’expression accomplie et revendiquée ; le propos est à la hauteur de la forme.

« Cépages d’Ambre », à travers ce recueil, Yves Mur célèbre ses racines ; la terre qui l’a vu naître. Il rend hommage aux anciens, louange ses paysages, en magnifie les beautés et nous en restitue les couleurs, les parfums et surtout les valeurs ancestrales ; ces valeurs qui toute sa vie durant l’ont nourri et lui donnent une appartenance au monde…

Mais si le poète puise souvent son inspiration aux sources, son propos n’est en rien passéiste ou renfermé sur un monde clos : « Puisque seul du passé nous reste le présent, vivre c’est exister pour que demain arrive… »

Le fait « de  savoir d’où il vient », lui permet d’appréhender le monde dans sa globalité, un monde sur lequel il porte un regard à la fois lucide et humaniste : « Ma boussole est toujours sur la « Carte du tendre ». 

Nature, amour, ode au temps qui passe, humaine folie…, extrayant la quintessence de toutes choses, la palette poétique, d’Yves Mur est large et touche à l’universel comme le démontre ces très beaux vers :

« L’homme cherche un ailleurs, avide d’aventure,

Pour que la Liberté devienne sa Culture ! » 

Yves Mur est Président des Lettres et Arts Septimaniens de Narbonne.

CONTACT : mur.yves@yahoo.fr

Claude DUVAL-MONTHUREL

claude chapeau

Biographie

Languedocienne depuis 7 générations mes racines sont plantées dans cette terre
occitane.

Amoureuse du mot et du verbe j’essaie modestement d’apporter ma petite
contribution à la la poésie.Je reste très sensible aux grands maux de notre
époque et à l’avenir de notre monde si illusoire.
QUE LA POÉSIE RÉVEILLE NOS CONSCIENCES !

Bibliogaphie

Errances poétiques, recueil de poésie, Éditions Mille-Poètes en Méditerranée, 2015

Mijo CHAMBON

mijo

BIOGRAPHIE

– J’ai découvert l’aquarelle il y a 8 ans et m’y plonge comme dans un océan au goût salé et sucré à la fois… en m’y noyant et en refaisant surface dans ses vagues et ses rouleaux, ses calmes plats et ses tempêtes…

Aquarelliste, pourquoi ?

– Parce que c’est l’eau qui fait tout le travail !

Il n’y a qu’à poser des pigments, quelques coups de pinceaux, de vaporisateur et quelques flaques d’eau…et laisser faire….

Bien sûr, suivre la lumière, l’avoir à l’œil pour ne pas qu’elle s’échappe, harmoniser les couleurs et la composition, trouver le sujet, celui qui parle au cœur, qui éveille un souvenir, une émotion, celui qui veut dire quelque chose à quelqu’un.

Et puis me faire plaisir, un corps à corps sensuel et ardu, une gageure, un pari, un jeu, tantôt réussi et tantôt raté, çà dépend de mon état d »âme….

EXPOSITIONS

– 2012 Caveau du Château de Grézan à laurens

– 2011 Galerie Raynaud à Baillargues
la Halle à Sérignan
Galerie à Vias
Médiathèque de St Chinian
Office de tourisme de St Pons

– 2010 Caves Molière à Pézenas
Maison du Malpas à Colombiers
Le Coche d’Eau aux 9 Ecluses de Béziers
Caves du Château à Colombiers

– 2009 Office d Tourisme à St Guilhem le Désert

et tant d’autres encore…

RÉCOMPENSES

– 2009 prix du Malpas Salon de la DOMITIENNE 34 Colombiers

– 2010 Médaille or salon de LEZIGNAN LA Cèbe 34
Médaille du Salon Artmony Pézenas 34

– 2011 Médaille argent Salon de printemps de Maraussan 34
4eme prix de peinture Salon Toques et Clochers Limoux 11
Prix aquarelle salon Château de Raissac Béziers 34
prix aquarelle salon de Lieuran 34
médaille de Bronze Salon de Sorèze 81

– 2012 Médaille de Bronze salon de Cazouls les Béziers 34

– en bien d’autres…

Site :

http://www.artmajeur.com/fr/artist/mijo/blog

www.aquarelle-mijo.odexpo.com

Bruno ODILE

bruno odile

BIOGRAPHIE

« Je suis né dans les gouttières du temps, au bord du Rhône, dans les plaines abasourdies par la canicule et fouettées par le Mistral. J’ai grandi entre le chat des cigales et le cerceau des fruitiers en fleur, au cœur d’une colline coiffée d’étoiles et de pins d’Alep.  Adolescent, j’ai abondamment pleuré la mort de Pagnol, ce traite qui m’abandonnait à la chasse solitaire des grives et des bartavelles. Adulte, j’ai croisé le fer avec la réalité sociale et culturelle d’un environnement campagnard  où le pain et le Muscat traînaient sur toutes les bonne tables connues. Mon existence fut troublée par le suicide d’une de mes deux sœurs  et quelques années plus tard par un terrible accident de la route  qui me laissa démuni d’une partie de mes fonctions d’autonomie.

Membre fondateur  de l’UNION des auteurs et des Créateurs d’Art du Languedoc-Roussillon (UACALR), j’occupe actuellement le poste de Président « .

BIBLIOGRAPHIE

L’Amour, ce désastre indispensable, Éditions Abatos, 2015
La main dans le chapeau, Éditions Abatos, 2011
S’il se pouvait… La joie, Éditions Lulu.com, 2015

Le souffle et la sève, French Edition / Paperback, 2016

Le souffle et la sève

Résumé :

Prose poétique. Il était une fois, l’eau, l’air et la lumière. L’eau berceuse de vie, giratoire des migrations cellulaires, grand espace sans frontière blotti sous nos paupières de la première heure jusqu’à la fin des temps. L’air, transparent et insoumis, estuaire de grandes suffocations, de transits ondulatoires, de bouffées d’écriture invisible, table de nuit des espaces illimités où le parfum prend racine. La lumière, force inégalable, épanouissement de la matière, bleuissement des aurores naissantes, flammes palpitantes des aveux et des pardons, des regrets et des passions voltigeuses où nos âmes nues viennent boire à la vie.

* * * * * * * *

Rentrer dans l’écriture de Bruno Odile c’est accepter de se libérer des contingences, des poncifs, de toutes choses qui dénaturent le véritable contact pour découvrir et respirer amplement un souffle de vie profond et vrai. Ainsi, dans  Le souffle et la sève, avec une écriture charnelle au comble du ressenti, l’auteur ajuste peu à peu ses  appréciations personnelles pour nous délivrer le suc de sa démarche identitaire.

Le livre s’ouvre comme un conte : il était une fois l’eau et la lumière. Tout est dit qui va pouvoir se développer, s’expanser, nous entraîner dans la soif de vivre et de comprendre.

Sa réflexion sans limite où un état de grâce providentiel convoque toujours la renaissance pourrait donner à penser que la philosophie est peut-être la clé de l’énigme sans cesse posée par celui qui est né sur les alvéoles du doute, mais la lecture nous conduit au-delà.

 

CONTACT : brunoodile@orange.fr

Site : http://brunoodile.canalblog.com